Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'un poètriote

1975

19 Octobre 2015 , Rédigé par Gerfaut

Cela fait quarante ans que tu verses des pleurs.
Toutes les nuits tu revois cet enfant en songe.
Désormais tu ne crois plus à tous ces mensonges.
Je le lis sur ton visage empreint de douleur.

Toi qui te déclarais maîtresse de ton corps,
Tu ne voulais surtout pas de cette grossesse
Et, jeune inconsciente, tu m’as donné la mort,
C’est ce choix qui est la cause de ta détresse.

Fruit de l’amour sacrifié tu m’as supprimé,
Femme à la conscience violée par le système.
Pourtant Maman je suis pour toujours ton bébé.
Même si tu ne le sais pas ton enfant t’aime.

1975
1975

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article