Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'un poètriote

Le calvaire

9 Septembre 2016 , Rédigé par Gerfaut

Je fuis la ville pour ne pas y retourner.

Celle-ci m’a banni, ainsi que mes idées.

Persona non grata, ils m’ont ostracisé.

Ceux que je défendais tricard m’ont déclaré.

Je laisse toute vie humaine loin de moi

Et je m’enfonce dans la profondeur des bois.

Les branches des arbres fouettent mon visage

Et rien ne parvient à apaiser ma rage.

Je m’avance dans un sentier de pierres

Jusqu’à un vieux calvaire dans une clairière.

Je me mets à genoux aux pieds du crucifié.

Sur lequel pèse tout le poids de mes péchés.

Touchant le calvaire taillé dans le roc froid,

Je sens, imbibé de sang, le bois de la croix.

Seul loin des regards je laisse pleurer mon cœur

Mais l’âme réchauffée par l’amour du Seigneur

Je repense au peuple que j’ai abandonné.

J’ai fui la ville, il va falloir y retourner.

La lumière de Dieu éclairera mon chemin,

La croix glorieuse guidera mon destin.

Seigneur aidez-moi à ne jamais abjurer,

Seigneur aidez-moi à ne jamais renier,

A me tenir debout au milieu du chaos,

A ne jamais fléchir quand je monte à l’assaut.

Pour Vous je ne crains pas de défier la mort

Car tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort

Et ce qui me tuera me rendra immortel.

Qu’importe la douleur puisque ma cause est belle.

Le calvaire

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article